Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 15:53

 Sur quelques hectomètres, nous longeons un chemin de crête puis nous plongeons dans la dernière forêt qui nous rapproche du stade.


Nous rejoignons un couple qui descend à bonne allure. Nous doublons de petits groupes de concurrents.


La difficulté que génère cette descente, après 160 km de course, ne nous apparaît maintenant que comme une bagatelle. Nous descendons en sautant de rocher en rocher avec beaucoup de détermination. Quelquefois, de petits raidillons freinent notre entrain.

 

Après 35 mn de pur bonheur, nous arrivons sur la route goudronnée qui arrive au Stade. C'est la première fois sur les trois éditions que je traverse cette descente de jour. C'est pourquoi je me suis "lâché". Quelle revanche ! En 2006 et 2008, j'avais couru cette portion de nuit en plus de 1 h 30. 

 

 

 

  IMG 2653

 

 

IMG 2654

 

 

 

 

  Croirait-on qu'il vient de faire 163 km ?

 

  Quelle joie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG 2658

 

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 346

 

 

 

 

  Nous ne nous quittons plus !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les applaudissements des spectateurs massés jusqu'à l'entrée du stade nous font chaud au coeur. C'est en passant sous l'arche d'arrivé, sur la piste cendrée, que nous rejoignons notre staff, Murielle et Juju et nous finissons les derniers mètres tous les quatre main dans la main. Quelle émotion !

 


 

IMG 2662diagonale des fous la reunion octobre 2011 348IMG 2673

 

 

 

 

Je n'ai pas de mot pour décrire ces instants-là, avoir vécu et vaincu cette épreuve m'apprend, chaque fois, la dureté mais aussi la beauté de la vie.


Accueillis par le Président, Robert Chicaud, nous le remercions pour l'organisation sans faille de cette 19eme Diagonale des Fous.


diagonale des fous la reunion octobre 2011 352IMG 2676IMG 2679

 


 

Nous récupérons la médaille de finisher ainsi que le mythique maillot "J'AI SURVECU"

 

IMG 2695

 

IMG 2699

 

 

                                                                              Et non, elle n'est pas en chocolat !                                   

IMG 2702

 

 

 

 

 

 

                                           IMG 2715IMG 2717

 

 

IMG 2724

 

 

 

                                                    Séance émotion

 

 

Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 19:25

Beaucoup de descente car de 900 m d'altitude à Dos d'Ane, nous allons nous retrouver au niveau de la mer.

C'est dans cette portion que nous faisons connaissance avec une concurrente malgache. Elle nous raconte que son fils est engagé dans le 90 km et que c'est son mari qui fait office de staff. C'est dans cette bonne ambiance que nous arrivons au stade de La Possession.

 

Nos deux compagnes arrivent peu de temps après avec toujours les sacs d'assistance remplis de vêtements secs, de pommades, de chaussures et de nourriture.

 

Nous leur faisons part de notre envie de dormir un peu et c'est sur une belle bâche bleue posée au sol  par les bénévoles que nous nous endormons sans difficulté emmitouflés par notre staff dans nos couvertures de survie.

 

  diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-329.jpgdiagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-332.jpg

 

 

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-334.jpg

Quel bonheur, demi heure  de sommeil, rien de tel pour me remettre sur pied !

 

 

141eme km, il est 2 h du matin, il est temps pour nous de continuer notre voyage.

 

IMG_2642.JPG

 

 

 

IMG_2645.JPG


La dernière difficulté de cette course est ce fameux Chemin des Anglais qui nous est présenté comme un calvaire.

 

Nous abordons la montée avec prudence car l'inégalité du chemin est conséquente. Il est constitué de pavés de différentes hauteurs ce qui rend la progression plus physique.Néanmoins, n'ayant aucune douleur ni aux pieds ni aux jambes, nous nous surprenons à monter à bonne allure.

Et que dire de la descente où nous rejoignons une concurrente qui "sautille" de pavé en pavé avec aisance. Il ne nous en faut pas plus pour lui emboîter le pas, pour nous caler sur sa foulée et nous prendre au jeu. Arrivés en bas, ruisselants de sueur, nous nous arrêtons tous les trois. Je lis dans leurs regards ces instants de bonheur que nous venons de vivre.
Ah sacré Pierrot, quand il s'agit de suivre une demoiselle, il ne se laisse pas distancer.  

 

Nous continuons vers le petit ravito de Grande Chaloupe que nous atteignons à l'aube.

 

Quelques paroles d'encouragement au concurrent 727 (si j'en crois le site de la Diagonale des Fous, il s'agirait de Gilles FABRE, originaire du Tarn, comme moi, de Gaillac plus précisément). Il a des problèmes de genou. Je l'avais rencontré une première fois sur les sentiers de Mafate. Nous avions échangé nos impressions sur la course. C'est avec beaucoup de perséverance et une force de caractère impressionnante qu'il terminera cette course car je pense qu'il aura souffert  tant en montée qu'en descente sur la fin du parcours. Bravo, l'ami !

 

Nous voilà reparti vers l'avant dernière étape : Colorado. Nous laissons donc le chemin des Anglais et poursuivons sur une route goudronnée. Un coup de fringale nous stoppe sur le bas-côté. Un yaourt liquide et une pomme : voilà ce qu'il faut pour patienter jusqu'au prochain ravito.

Nous entrons dans une forêt sombre où même la lumière du jour a du mal à passer. Le sol est humide et nu, sans aucune trace de végétation. Nous avons un peu de mal à avancer car ça glisse bien.  Après encore quelques efforts, nous parvenons au poste de Colorado.

Nous récupérons deux chaises. Nous nous attablons devant des boissons chaudes. . Nous avalons un puis deux puis trois chocolats chauds. Nous bavardons avec deux charmantes bénévoles toutes souriantes qui nous souhaitent de revenir l'année prochaine.

 

L'ambiance est au beau fixe. Un sentiment de plénitude m'envahit. Imaginez : il reste 5 km, pas de douleur musculaire majeure et  pour finir que de la descente.

Pour la première fois depuis le début de la course, je ressens, dans mon for intérieur, la satisfaction du devoir accompli.

 

Le vent s'est levé et de gros nuages noirs arrivent sur St Denis.

Pierre, il est temps de re partir pour l'ultime défi que nous nous sommes fixés.

 


Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 16:50

Après avoir traversée deux fois la Rivière des Galets, nous arrivons à Deux Bras.

 

Nous sommes au km 125 - après 42 h 30 de course - à la 1 093eme place

 

Nous décidons, avec Pierre de faire une longue halte afin de récupérer et de remettre "les machine à neuf".

 

Pour cela, passage chez la podologue (un grand merci pour elle car le résultat sur mes pieds est surprenant).

Le passage par le ravito se fera plus tard car le carri poulet-lentilles-riz est  momentanément épuisé.

Récupération d'un lit de camp et c'est parti pour 2 heures de sommeil réparateur. 19 h 30 : debout.

 

Restauration : pour une fois, les lentilles-riz-poulet arrivent à passer dans l'estomac sans encombre. Le repos a été bénéfique sur tout.

 

A 20 heures précises, nous démarrons le dernier quart de la course. Je sens "l'écurie" approcher.

 

Nous traversons, pour la troisième fois, la Rivière des Galets. Une corde a été tendue d'une rive à l'autre pour sécuriser son passage. Il est un peu délicat et c'est avec dextérité que je le franchis.

 

J'attends un peu plus loin mon ami Pierre qui  tarde à venir. Il se présente devant moi quelques instants plus tard, trempé de la tête au pied. Il m'expique que la corde, qui aurait dû l'aider à traverser, a, au contraire, précipité sa chute car elle n'était pas assez tendue. Elle s'est dérobée sous sa main et  dans un grand plouf, il s'est retrouvé dans l'eau, avec le sac, la caméra ... Qu'est-il arrivé à tes lunettes ??? LOL 

 

Je ne peux  m'empêcher de me tordre de rire. Car, cinq minutes plus tôt, il avait  changé de vêtements et mis ses nouvelles chaussures. Il était donc tout sec, tout beau et bien peigné !

 

Nous nous dépêchons "d'essorer" son tee-shirt afin qu'il ne prenne pas froid et c'est ainsi que nous abordons la montée de Dos d'Ane.

 

Je ne sais pas si cet évènement a  boosté Pierrot. Mais, le fait est, qu'il est maintenant difficile de le suivre dans cette ascension. Ce n'est qu'au sommet que je recollerai à leur groupe.

 

Nous arrivons au sommet accueilli par un grand nombre de spectateurs et de musiciens. Cela fait chaud au coeur.

 

C'est en suivant une route goudronnée que nous arrivons au pointage de Dos d'Ane. Il est 23 h. Nous sommes au km 130.

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 315

 

 

 

 

Extinction des feux,

 

IMG 2624



 


 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 320IMG 2625 

 

 

  où nous attendent Juju et Murielle, toutes deux transies, emmitouflées dans leurs polaires. (les pauvres, cela fait longtemps qu'elles patientent, qu'elles n'ont pas dormi, la fatigue et le froid les submergent) mais à notre vue, les voilà souriantes, qui se démenent, pour, encore une fois, nous dorloter comme des bébés.


 

Un problème avec mon pied ?

 diagonale des fous la reunion octobre 2011 322       

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 325

 

 

 

 

 

 

 

 

          J'y vais ou j'y vais pas !

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG 2635

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

IMG 2633     Il met les chaussures, il faut peut-être y aller  

 

 

Nous changeons de tee-shirt, enfilons le KWay car le froid commence à nous pénétrer et   repartons sans tarder vers la ville de La Possession distante de 11 km.

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 23:29

 

C'est avec un petit pincement au coeur que je reprends le chemin car la nuit va tomber  et la suite vers Cilaos est un sacré obstacle : 1 200 D+ sur  5 km pour atteindre la Caverne Dufour perchée à 2 480 m et ensuite une grosse descente (1 200 D- sur 8 km) pour rejoindre notre première base de vie.


Au moment d'allumer ma frontale, moment de solitude : plus de pile. La nuit totale. J'appelle Pierrot pour m'éclairer. Pas de réponse. Il a dû s'avancer ! Jamais là  quand on a besoin de lui ! A tâtons (même pas la lune pour m'aider) je cherche le + et le - sur les piles. Je tremble. Je me gourre. Il faudra l'arrivée salvatrice d'un concurrent pour rétablir le courant (merci à toi l'inconnu). Avouez que pour un électricien, c'est un peu fort.

 

 

Je poursuis dans la nuit froide, les yeux commencent à papilloter. Dormir, dormir, voilà mon objectif même 10 mn mais dormir !!! Je m'installe au chaud  pour une micro-sieste dans le gîte de la Caverne Dufour.

 

Après ce bref repos  REPARATEUR !!!   et un petit ravito en coca, j'aborde la descente du bloc plein d'énergie.

Je rejoins Pierrot qui n'est pas au mieux de sa forme. Il n'arrive plus à s'alimenter. Plus rien ne passe.Une seconde halte dodo (rassurez-vous pas la bière)  à Cilaos s'impose.

 

 

DSC01568.JPG

 

 

DSC01572

 

 

A l'arrivée dans Cilaos, je suis surpris de voir si peu de monde dans cette première base de vie. Je me rappelle qu'en 2008, même sous la pluie, le stade était en effervescence.

 

Deux objectifs s'imposent :

 

- récupérer les sacs de rechange,

 

- repérer deux lits libres installés dans les tentes de l'armée dans l'attente de mon binôme.

 

Nous essayons de dormir un peu. Je n'arrive pas à me réchauffer même sous les couvertures. Toutefois, cette position allongée me permet de reposer mes muscles. 

 

Au bout d'une heure, et vu que le staff est absent pour cause de repos, je décide de me préparer pour la suite : "pommadage" des pieds, changement de  chaussettes, de tee-shirt, un bonnet polaire et des gants car le reste de la nuit, ventée et froide, va diminuer notre résistance.

 

Après un bref passage au stand de ravitaillement, nous poursuivons notre chemin vers la prochaine étape.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 22:36

C'est vers 2 h 30 que nous repartons pour la suite des évènements.


D'abord, descente vers la Rivière de Bras Rouge que nous avions repéré de jour avec notre staff

 

 

 

  diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-101.jpgdiagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-103.jpg

 

 

puis la mythique montée du Taïbit (je ne sais pas si nous étions aussi souriants et détendus le jour de la course) 

 

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 111

 

 

Elle se fera sans encombre. Je passerai la fin de la nuit en compagnie de mon I-Pod (j'ai transmis ce "virus" à Pierrot qui a adopté cette technique).

 

 

Nous  avons avalé les trois quart de la montée quand l'aube commence à pointer. J'arrive au sommet sous un soleil radieux. La vue sur le Cirque de Mafate est extraordinaire.

 


 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 275diagonale des fous la reunion octobre 2011 276

 

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-356.jpgdiagonale des fous la reunion octobre 2011 307

 

 

 

 

Mon moral remonte en flèche. Je sais que la journée va être splendide car randonner dans ce cirque, ce n'est que du bonheur.

 


 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-407.jpgdiagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-400.jpg

 

 

 

Malgré les 100 km de course effectués, c'est d'une allure de "Bouquetin" que j'effectue la descente vers Marla.

 

Récapitulatif au ravito : 102 km - 33 h 30 de course - 1 063e place.

Tiens, une chaise libre. C'est Byzance car cela reste un produit rare dans ces endroits -là ! Je m'assois face à ce cadre somptueux.

 

Quelques minutes après, Pierrot m'y rejoint. Il a un grand sourire sur le visage. La descente a dû être une formalité ! Je sens qu'il va en faire sa spécialité.

 

 

 

PA152459.JPG

 

 

Ensuite, le rituel : nettoyage et "pommadage" des pieds, quelques exercices d'assouplissement, plein du camel-back, un petit passage de la tête sous un robinet d'eau froide pour me réveiller et c'est déjà le départ vers Trois Roches.

 

Nous descendons le long des falaises et nous distinguons au-dessus de nous le point de vue du Maïdo !  Impressionnant, imaginez 1 000 m de denivelé sur des centaines de mètres de long. Nous arrivons au point de ravitaillement de Trois Roches où nous sommes accueillis chaleureusement par les bénévoles.

 

S'ensuit une traversée périlleuse de la rivière : des cailloux de différentes tailles et glissants disséminés en quinconce sur une quinzaine de mètres environ.  Deux photographes installés sur la rive guettent les faux pas des concurrents et photographient accessoirement !  

 

Pour Pierrot et moi,  cette fois-ci, ce sera un sans-faute. 

 

Nous continuons vers Roche Plate km 110 - 37 h de course.

Le soleil est haut dans le ciel et la chaleur a envahi le cirque.

 


diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-448.jpg

 

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-384.jpg

 

 

Nous arrivons à l'école de Roche Plate où nous sommes accueillis comme des héros  par des bénévoles qui sont aux petits soins (en fait, ce sont eux les héros). 

 

Quelques minutes d'arrêt et c'est dans une chaleur accablante que nous suivons le sentier à flanc de falaise vers les Orangers, notre prochain ravito. En contrebas, nous pouvons admirer le panorama exceptionnel : la rivière qui serpente dans les gorges abruptes.

 

Nous nous dirigeons à présent vers la deuxième base de vie, Deux Bras.

 


Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 15:26

 

 La direction d'Hell Bourg passe inévitablement par la Forêt de Bebourg, via une descente vertigineuse composée de racines, de hautes marches et d'une végétation luxuriante.

 

Nous avions eu un aperçu lors d'une randonnée quelques jours avant(.pierrot peaufine ses descentes)

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-167.jpg 

 

     Nous arrivons sur le sentier de la Rivière puis celuis des marres et des bois de couleur, des chemins  boueux où le moindre faux pas

nous réserve un BAIN DE BOUE GRATUIT  jusqu'aux genoux. Je scrute les traces des pas du coureur précédent afin de me caler sur ses empreintes.

 

C'est agglutiné les uns derrières les autres que nous sortirons de ce "merdier" (entre nous, soit dit, cette portion pourrait être évitée, elle n'a aucun attrait pour la course).

 

Le point d'eau intermédiaire est le bienvenue. Pïerrot m'y rejoint.
 

Je poursuis ma route sur les 5 km qu'il reste pour atteindre le stade d'Hell Bourg.  Uniquement de la descente et des faux-plats.un petit clin d oeil au  gite de belouve bien connu des randonneurs

J'arrive au stade de Hell Bourg au  km 71. Il est 16 h 30. Le temps est gris comme mon moral. Je suis fatiguée, j'ai sommeil (et un Querbes sans sommeil ce n'est pas commode). Et en plus, j'ai sali mes chaussures !  

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 302

 

 

Agréable surprise, Pierrot arrive juste sur mes talons (ah ! le bougre, il a intégré la technique de la descente. J'en suis très heureux pour lui.  La persévérance commence à porter ses fruits !)

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 303

 

 

 

Nous voilà de nouveau réunis! Que d'aventures !

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 304*

 

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 305

 

IMG 2587

 

Trente minutes d'arrêt pour recharger les batteries de mon corps et de mon esprit (un grand merci à Juju et Murielle qui, jusqu'à la fin de la course, auront le doigté et les mots pour nous aider à surmonter nos difficultés passagères). 

 


 

N'oublions pas de soigner également la caméra !

IMG 2599

 

 

IMG 2604

 

 

 

Oh, surprise ! Remarquez l'inquiétude de Pierre ! Où sommes-nous ?

IMG 2607

 

 

 

Et moi, qui cherche une montre en état de marche

 


IMG 2606

 

   Nous allons égaler ces dames. Voilà la deuxième fois de la journée que nous changeons de tenue !

 

IMG 2610

IMG 2609

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 10:23

 

 

La descente sur Mare à Boue est roulante entre pâturages et chemins de terre.

Tout d'un coup, j'aperçois Pierrot devant moi. Nous continuons ensembe notre chemin et 500 m plus loin, petit moment de solitude pour lui : "où sont mes lunettes ?

 

Nous convenons donc que je vais poursuivre le chemin tranquillement pendant qu'il remonte le chemin en sens inverse afin de les récupérer. (Petite confidence,  entre nous, Pierrot est un habitué des oublis de ce genre !!! oups, ne le répétez pas !!!)

 

Il me rejoint quelques minutes plus tard et c'est ensemble que nous arrivons au ravito de Mare à Boue. Nous sommes au km 50 après 12 heures de course. 

 

IMG 2562

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-295.jpg

 

 

  Le staff est toujours là.

 

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-296.jpg

 

 

IMG 2570

 

 

Notre infirmière attitrée nous remet "sur pied" : toilette, soin (une petite ampoule au petit orteil pointe)  massage, "pommadage" 

 

 

 diagonale des fous la reunion octobre 2011 298

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 299

 

                                               Et moi ? J'attends !!!  C'est pas juste, j'étais arrivé

                                                        en premier !!! 

 

 

Nous voilà au sec, changement de vêtements, de chaussettes,

 

 

 

IMG 2566IMG 2567

 

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 300

 

 

Allez une dernière douceur ,

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 301

 

 

Nous voilà tout beau, tout propre !!!

 

IMG 2572IMG 2573    

 

 

Surtout, ne pas se retourner, ne pas flancher !  car le tronçon suivant n'est pas une sinécure.

 

IMG 2574

 

  Il n'a pas résisté

 

IMG 2580

Repost 0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 18:10

J'entame la montée entre les champs de canne à sucre et le sentier forestier.

 

J'alterne la marche rapide et les petites foulées.

 

J'arrive au premier ravito en 2 H 36 en 2 104eme position.

 

Surprise ! je retrouve mon acolyte Pierre. J'échange quelques mots avec lui et je repars sans m'attarder car je n'ai pas très chaud.

 

La montée vers le volcan est très chaotique,d'une part, un terrain très difficile car boueux et raviné et d'autre part les longs temps d'attente. Cela devient pénible et pénalise mes prévisions.

 

Après presque 5 heures de "pas à pas", j'arrive à Foc-Foc. Je  suis à la 2 029eme place. Nous n'avons parcouru que 23 km en 7 h 20 de course.

 

Deux verres de coca et je repars de suite.

 

De temps en temps, je me retourne pour voir en contrebas les villages le long de la côte. C'est magnifique. Le jour a pointé et j'aperçois enfin le ravito du Volcan. J'attendais depuis un bon  bout de temps cette fameuse soupe régénératrice !. Nous sommes au km  30. Il est 6 H 21. Ma position : 2 049eme place.    

 

Je pommade mes pieds, refais le plein d'eau.

 

Direction : Mare à Boue par la Plaine des Sables, l'Oratoire Ste Thérèse.

  diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-548.jpg

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-559.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'atteints, sous un beau soleil, le ravito intermédiaire de Piton Textor au km 40. Cela fait 10 heures de course, j'ai grapillé quelques places, je suis 1 932eme.

 


Repost 0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 21:27

Après un déjeuner de Prince

 

la matinée est réservée à la préparation des sacs de rechange dans les bases de vie et du sac à dos

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 232

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 229

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

préparation également des athlètes

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 237

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 238

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 240

 

Préparation des reporters

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 231

 

 

 

L'après-midi, nous essayons de dormir une ou deux heures mais c'est plutôt du repos que du sommeil.

 

Allez, il faut y aller !

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 245 diagonale des fous la reunion octobre 2011 243

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19 h 30 : départ pour Cap Méchant. Pierrot et moi-même, à l'arrière de notre bolide (une Toyota Prius Hybride !!!) nous faisons conduire par notre staff vers le début de notre périple.

20 H  00 : Murielle me sort de ma somnolence pour me demander la route de St Philippe !!!! Eh oui, nos deux demoiselles ont un sens de l'orientation un peu défaillant !!! Elles roulaient vers St Denis (vers le Nord) la direction complètement opposée à St Philippe (vers le Sud).

Heureusement, à St Louis, Juliette a eu un éclair de lucidité et a fait demi-tour (!!!)

 

La pression monte d'un cran. Allons-nous arriver à l'heure ? Ouf, 21 h 15 : bisous de soutien et d'au revoir, dernières photos

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 246

 

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 259 diagonale des fous la reunion octobre 2011 261

 

Dépose des sacs, vérification du matériel obligatoire 

 

et nous voilà parqués dans l'aire de départ.

 

Un petit feu d'artifice donne le top du départ. Je reste à l'arrière du cortège d'où j'ai une vue impressionnante sur la marée humaine qui se déploie.

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-269.jpg diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-277.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est parti !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 21:07

 Me revoilà à La Réunion, 3 ans après ma dernière participation à cette course mythique.

 

Mon arrivée, en octobre 2008, joyeux mais crotté !

 

DSC03759-copie-1.JPG

 

 

 

Et, c'est cette année-là, également, que nous avons rencontré millepattes77 et qu'a commencé notre formidable amitié.

 

DSC03773

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons donc décidé de repartir ensemble (Murielle,Pierre, Juliette et moi-même) dans cette île magnifique.

 

 

 

Après une semaine et demi d'acclimatation,

 

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-014.jpg

 

Nous nous retrouvons à J - 1 au Stade de la Redoute.

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-202.jpg

 

Nous assistons à un débriefing multilangue

 

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-214.jpg

 

 

et nous récupérons les dossards. La ligne d'attente est de 100 concurrents ce qui va assez vite.

 

Ce qui est un peu plus long !!! c'est de passer devant les stands publicitaires, 2 heures d'attente avec la pluie à la fin du périple (merci Murielle pour ton K Way).

 

diagonale-des-fous-la-reunion-octobre-2011-222.jpg


Dossard 423, puce électronique au poignet.

 

diagonale des fous la reunion octobre 2011 221

 

 

 

Pierre : dossard 1652

 

IMG_2454.JPG

 

 

Plus moyen de reculer, nous avons signé. 

 

Nous rentrons bien sagement tous les quatre dans notre petit cocon, au Tampon, dans le Sud-Ouest de l'île.

 

 

Repost 0

Présentation

Profil

Horloge & Météo